L'assurance-vie



Présentation de l'assurance-vie


L'assurance-vie est une forme d'épargne particulièrement intéressante pour ses avantages fiscaux indéniables qui confère à ce placement le titre de placement préféré des français.

Les gains tirés d'un contrat d'assurance-vie sont imposés uniquement en cas de retrait de fonds, total ou partiel. Ils peuvent être totalement exonérés d'impôts dans certains cas que nous allons voir.

Pour connaître le contrat d'assurance-vie le plus adapté à vos objectifs d'épargnant et à la rentabilité recherchée, inscrivez-vous pour une simulation offerte.

Fiscalité avantageuse de l'assurance-vie


Voici en fonction de l'ancienneté de votre contrat d'assurance-vie le meilleur taux d'imposition




Astuce "impôts moins chers"
La somme retirée comporte toujours une part de versements et une part d'intérêts. Seule la part des intérêts correspondant à chaque retrait est soumise à l'impôt sur le revenu.
Mais une fois que votre contrat atteint les 8 ans, afin de ne pas payer d'impôts sur les prélèvements, vous pouvez effectuer un retrait annuel dont les intérêts ne dépassent pas le montant de l'abattement et dans ce cas, vous ne serez pas imposé!

L'assurance-vie est souvent utilisée comme un placement d'épargne-retraite car une fois à la retraite si votre contrat d'assurance-vie a plus de 8 ans, vous pouvez alors bénéficier de retraits réguliers qui ne sont pas soumis à imposition.

Transmettre un contrat d'assurance-vie, idéal pour ne pas payer d'impôts sur la succession ou en payer moins


En cas de décès, le capital de votre assurance-vie est légué à vos enfants sous forme de capital décès.
Sachez que vos enfants pourront alors obtenir jusqu'à 311825 euros sans payer d'impôt. 311825 euros correspond à la somme de 159325 euros d'abattement successoral + un abattement de 152500 euros, abattement propre à l'assurance-vie.

C'est encore un avantage fiscal important propre à l'assurance-vie.
L'assurance-vie est donc un excellent moyen de réduire ses impôts dans le cadre d'une succession.


Assurance-vie de forme tontinière


Certaines mutuelles d'assurance proposent des produits où les épargnants se regroupent dans une association à forme tontinière régie par les articles R 322-139 à R 322-159 du Code des Assurances et autorisée par l'administration.
Au bout de 10 ou 20 ans, les produits de placement sont répartis entre les seuls survivants. Ce placement est idéal pour se constituer une épargne pour la retraite sans se soucier des héritiers. Mais pendant toute la durée de vie de cette association, l'épargne est indisponible. Cette formule d'épargne est soumise à la fiscalité très avantageuse de l'assurance-vie (les gains à l'issue de l'opération sont rarement imposables).




Inscript. newsletter:
Recevez un email lors des mises à jour du site avec de nouveaux articles.